Logo LPBLC 1logo 1670526081

Les résidences-missions 2015-2016

En parallèle de leurs interventions en atelier pour La photo bat la campagne, Cindy Lelu et Julie Meyer sont en résidence de création chez Diaphane pour une période de deux ans. 

Le collège Jean Fernel de Clermont de l'Oise (pour Julie Meyer) et le lycée Roberval de Breuil-le-vert (pour Cindy Lelu) les accueillent au sein de leurs locaux afin d'exposer à la fois leur travail et permettre un échange
avec les élèves pour répondre à leurs questions mais également leur faire découvrir un nouveau métier.

Le projet de pratique photographique invite les participants à porter un regard sur leur quotidien et leur environnement proche (école, village, campagne) à travers l’objectif et la réalisation de photographies à thème selon le projet choisi par la structure et à en donner leur propre vision. 

2 photographes

De décembre 2015 à juin 2016, deux photographes sont en résidence-mission : Julie Meyer et Cindy Lelu, qui se répartissent l’ensemble des ateliers. Elles disposent d’un appartement à Clermont et d’un espace au collège Jean Fernel (Clermont) et au lycée Roberval (Breuil-le-Vert). En dehors des ateliers, elles poursuivent leur travail de création personnelle sur le territoire.

 

Principe du projet pendant le temps scolaire 2016 Julie Meyer

Julie Meyer

"En résidence de création à Diaphane-Pôle photographique en Picardie, je développe
un projet artistique intitulé Roman de gare. Ce travail se déploie dans les champs de
la photographie et de la vidéo. Il donne à voir la ligne de chemin de fer reliant Clermont à Paris. Dans le prolongement de mes études du paysage en mouvement, l'enjeu de 
ce projet est de restituer le temps d'un voyage en collectant des témoignages d'usagers
de la SNCF. Migrations pendulaires, transformations du territoire, entrées de villes sont autant de
thématiques abordées par le projet."

Cindy Lelu 

" L’image du football est celle de la presse locale, que l’on déploie le dimanche matin,
où se joue toute la chorégraphie des corps en extension, où les mots et les maux s’affrontent
dans le texte : « Froissy mord la poussière », « Mouy avec les tripes », 
« Paillart mangé par l’ogre Albert ». 

L’image du football est celle de l’écran, celle des championnats et grandes coupes, d’un
stade la nuit où le jour éclôt sous les projos, des chants puissants des supporters, des tifos
déployés entremêlés d’écharpes sous la fumée des fumigènes, des coupes de cheveux
à la mode, des tatanes fluos, de la sueur en gros plan, du star system, des bagnoles
rouges au cuir luisant.
L’image du football est celle de l’imaginaire, faite de toutes ces images, et c’est en les traversant,
en les réunissant toutes à la fois que l’on retrouve la multiplicité des regards que
nous portons sur ce sport.
Je souhaite avec ce projet réalisé dans la communauté de communes du Clermontois, explorer
un champ visuel moins courant, avec un regard posé sur les installations dans le
paysage, tantôt rural, tantôt urbain. A l’autre extrémité, je souhaite fouiller dans les archives
(essentiellement celles du RCC), dans la parole, dans les images de presse du district
(Le Bonhomme Picard) et ainsi en extraire toute la photographicité."  


 

Atelier j Guiches

 

 

 

 

 

Un Écrivain

A la suite des ateliers photographiques, un écrivain propose aux élèves de s'exprimer en réalisant un travail d'écriture à partir des photographies qui ont été produites.

 

Actu

 

 

31.01.2018

actu
actu

 


diaphane.org