Logo LPBLC 1

DIAPHANE MONOCHROME RVB 01

Ateliers avec les élus de la Communauté de communes de la Plaine d'Estrées

Journal de bord par Marielsa Niels, photographe


le 14.02.2024
Second atelier

Concentration, réflexion, écriture, concentration, réflexion, écriture, discussions, (amusement) oui mais non c’était très sérieux !


Comment mener un projet photographique ? Quelles peuvent être les différentes étapes, quelles sont leurs importances ? C’était un atelier de préparation qui a permis à chacun et chacune de se décider à créer seul ou en équipe, de choisir plus précisément son sujet, et de se préparer pour les premières prises de vues la semaine prochaine. 
Il y a des idées poétiques, philosophiques et loufoques. Je ne sais pas très bien ce qui joue véritablement dans les choix d’un individu, bien que je me penche souvent sérieusement sur cette question, en tous cas ici, c’était assez clair et motivant. En fait, j’ai déjà hâte de voir les résultats avant même qu’ils n’aient commencé. 

Nous avons aussi regardé beaucoup de photographies en s’attachant à la démarche des auteurs et autrices. Quels liens y a t-il entre le fond et la forme ? Si vous êtes curieux ou curieuses voici quelques noms et projets qui nous ont accompagné en image : Stéphanie Lacombe (Hyper Life _ Diaphane), Morgane Delfosse (La vie des gens_Diaphane), Tiphaine Popolu de la Forge (Solastalgia), Grégoire Delanos (Le Cri), Camille Gharbi (Faire face), Isabelle Chapuis (Vivant, le sacre du corps), Emilie Arfeuil (Hylé). Nous avons eu matière à réflexion !

BLOG ELUS CCPE08 BLOG ELUS CCPE09 BLOG ELUS CCPE11  BLOG ELUS CCPE12 BLOG ELUS CCPE10

 



le 22.01.2024
Premier atelier

Cette première séance a été le temps des rencontres, de quelques prises de vues et des premières réflexions sur la thématique à mener : « L’eau dans tous ses états ». Ce sont six volontaires qui se sont glissés dans la peau d’un photographe. Certains ont une pratique de ce médium, d’autres un peu ou pas du tout. Voilà l’occasion de réfléchir un sujet et de la mettre en image. 

L’eau comme matière, l’eau absente, l’eau source de vie, ou encore suggérée,... ses usages, sa protection, ses états… autant de mots posés ; les premiers pour amorcer les réflexions de chacun et chacune. Et puis la photographie, comme interprétation, partage, mémoire, illustration, information, … La création pour exprimer au-delà des mots, être dans un processus de traduction, imaginer, … Trois pages recueillent ces pensées. La suite à la seconde séance en février pour aller plus loin et affiner les réflexions ! 

Quand les adultes s’amusent.
Je suis passée trop rapidement sur ce temps de prises de vues… Par groupe de deux, les participants sont allés faire de premières images dans un exercice rempli de contraintes : très peu de décor, faire avec ce qu’on trouve, peu de temps, zéro développement d’image ou retouche possible ! Photographier, tout simplement. Il s’agissait d’illustrer les expressions « se noyer dans un verre d’eau », « plonger dans l’eau », ou « nager la brasse » et le tout sans eau bien sûr ! L’avantage de la création est que l’imaginaire peut choisir de changer les couleurs des éléments et de jouer. Cela nous a bien arrangé. Il y avait tellement de rires et de gaieté dans le parc que les publics, petits (très petits) et grands, ont regardé par les fenêtres des bureaux de la Communauté de Commune de la Plaine d’Estrées ! 

 

BLOG ELUS CCPE 02 BLOG ELUS CCPE 01 BLOG ELUS CCPE 04 BLOG ELUS CCPE 06   BLOG ELUS CCPE 05 BLOG ELUS CCPE 03

 

 

 

 


diaphane.org